En ce moment, on a froid (Si, si même ici!) et qui dit froid, dit mal de gorge, refroidissement, nez qui coule et autres joyeusetés!

Depuis hier un mal de gorge a pointé le bout de son désagréable picotement...Ni une, ni deux, je me suis fais LA tisane. Je l'ai déjà faite pour des amis et pour mon homme et elle fait des merveilles.

DEROULEMENT DES OPERATIONS:

100_6495

Dans une tasse d'eau chaude, mélanger une gousse d'ail, un morceau de gingembre frais râpé, le jus d'un citron et  une bonne cuillère à café de miel (de thym ou d'eucalyptus serait parfait).

100_6498

Couvrir la tasse et laisser infuser au moins cinq minutes.

100_6502

Boire jusqu'à trois tasses par jour. (En plus je fais de la pub pour le yaourt "Longa Vida")

Ha, ha môssieur le rhume vous ne resterez pas chez moi!!!!!!!

Cette recette est issue de "l'encyclopédie des plantes médicinales" de Larousse.

Cette dernière nous apprend que l'on peut mâcher lentement une gousse d'ail pour soulager des maux de gorge (C'est vrai que c'est un peu violent mais ma tante Paule dont je parle dans le billet sur le sirop de thym, mangeait le matin des tartine couvertes d'ail...Elle avait une haleine assez spéciale mais elle ne souffrait pas de maux de gorge. 'Faut  faire des choix dans la vie!!! ;-))
La sauge et l'échinacée (Que l'on utilise beaucoup durant l'hiver pour se prémunir des coups de froid) ont aussi de puissantes propriétés antiseptiques.

Toutes les plantes dont je vous aie parlé dans ce billet font disparaître les symptômes de ces affections et favorisent un rétablissement rapide.

Un truc en plus que j'utilise dès que quelqu'un est malade pour à la fois désinfecter l'air et dégager le nez du malade.

Je fais bouillir de l'eau (Au moins un litre).

Je prends un grand récipient en verre (Un saladier par exemple) dans lequel, je jette une bonne poignée de feuilles d'eucalyptus séchées, une autre de thym et une c à soupe d'Elixir de Suédois (Je vais faire dès que possible un billet sur cet élixir très efficace et bon pour tout que mes tantes, encore elles, utilisaient et préparaient. Son odeur très forte et sa couleur font parties intégrantes de mes souvenirs d'enfance. Il y en a toujours chez moi).

Je recouvre le tout d'eau frémissante et j'apporte le bol dans la pièce dans laquelle se trouve le ou la malade. Idéalement, le malade devrait inhaler un chouillat les vapeurs.

100_5397

C'est très efficace même sans l'élixir. Vous pouvez bien entendu remplacer les plantes par des gouttes  (Deux ou trois) d'huiles essentielles d'Eucalyptus ou de thym.

Je vais essayer de partager encore quelques remèdes pour soigner les refroidissements avec vous dans les jours à venir!